BAP en bref

Fermer Pourquoi BAP ?

BAP dans la presse

Fermer BAP dans la presse

Rejoignez-nous

Vous souhaitez mieux nous connaître ?

Des propositions à formuler ?

Des suggestions à nous faire ?

Vous souhaitez réagir ?

Nous contacter
Adhérez
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

Recherche



Actualité


Les voeux 2018 de BAP - par Admin le 22/01/2018 @ 19:04

                                                  

L’année qui s’est achevée il y a quelques jours a marqué le mi-mandat de la municipalité dirigée par Frédéric Soulier.

Pourtant, le maire de Brive se refuse à en dresser le bilan autrement que dans le magazine municipal d’information, ce qui lui évite d’avoir à répondre aux questions qui lui seront inévitablement posées et ce qui prouve combien il croit en sa politique.

Si nous avions jugé famélique le bilan de 2016, il est assez incroyable que celui de 2017 soit encore pire, sous couvert d’une gestion prétendument sérieuse de la fiscalité et de la dette mais qui ne crée rien, n’invente rien, ne construit rien, bien au contraire : extension des zones payantes dans le centre-ville dans le cadre du nouveau plan de stationnement ; vidéosurveillance à outrance ; affaiblissement du pôle universitaire avec l’abandon de la Capacité en droit, diplôme national universitaire de niveau IV ; délaissement des quartiers périphériques qui, au quotidien, subissent les incivilités, voient leur commerce de bouche fermer (Leader Price de Tujac) et ne rien venir du renouvellement urbain annoncé.

Il n’est plus possible de cacher les échecs et les contestations qui se font grandissantes - notamment durant la dernière période des fêtes - derrière des opérations de communication.

D’ailleurs, la nouvelle année commence comme s’est terminée l’ancienne puisque la nouvelle organisation du réseau de transport urbain, mise en place sans expérimentation, a désorienté nombre de brivistes qui en subissent les conséquences et font entendre leur colère.

Parler de concertation, c’est bien, mais la pratiquer serait encore mieux.

Comment accepter que toutes les décisions prises à Brive le soient sans un minimum de dialogue avec la population (déménagement de la médiathèque sur le site de Brune) ; les riverains (avenue Kennedy rebaptisée Jacques et Bernadette Chirac) ; les commerçants (fin de la gratuité des parkings souterrains de la Guierle et de Thiers le samedi ; extension des zones commerciales péri-urbaines) ; le monde associatif (Office Municipal de la Culture inadapté et transparent) ou les acteurs de la ville ?

La ville que nous souhaitons doit être ambitieuse, solidaire et démocratique.

Elle doit être celle de tous les brivistes.

C’est pourquoi, en 2018, notre association entend lancer des grands ateliers thématiques, ouverts à tous, afin de permettre d’échanger, de partager des attentes communes et d’imaginer, entre citoyens engagés, les projets innovants qui feront l’avenir de Brive. Car ce sont bien ses habitants qui feront changer Brive. Et non l’inverse.

Demain se prépare aujourd’hui.

A toutes et à tous, l’équipe de Brive Avenir et Passion vous souhaite une très belle année 2018 et vous présente ses plus sincères vœux d’amitié.



AGENDA
Réseaux sociaux
^ Haut ^