BAP en bref

Fermer Pourquoi BAP ?

BAP dans la presse

Fermer BAP dans la presse

Rejoignez-nous

Vous souhaitez mieux nous connaître ?

Des propositions à formuler ?

Des suggestions à nous faire ?

Vous souhaitez réagir ?

Nous contacter
Adhérez
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Recherche



Actualité


Frédéric Soulier vient de confirmer, dans sa conférence de presse précédant le conseil municipal, des mesures d’annulation ou de réduction qui vont renforcer le climat de morosité qui envahit actuellement l'atmosphère de Brive.

C'est ainsi que le site Brivemag.fr annonce qu'"il n’y aura ainsi pas de cérémonies de voeux aux personnalités comme au personnel, ni de réalisation d’agendas de la Ville, pas de cartes de voeux non plus, si ce n’est électroniques. Les voeux de l’Agglomération sont maintenus mais avec un format révisé. Tout comme le repas de seniors qui devient thé dansant. Une économie globale de 173 650 euros."

En tant qu'acteurs de la vie sociale et faisant vivre le tissu économique de l'agglomération briviste, la suppression de toutes les manifestations, rencontres et autres liens entre les élus et les forces vives de la ville est une erreur d'appréciation - une de plus - de la majorité sortie des urnes en mars dernier.

En effet, non seulement, elle ne permettra pas une économie substantielle mais encore, elle conduira Brive à un immobilisme et à un endormissement politique, culturel et économique.

Etre maire, c'est aussi refuser l'enterrement de la vie locale pour des considérations prétendument financières car la richesse d'une ville n'est pas seulement dans l'équilibre de son budget.



AGENDA
Réseaux sociaux
^ Haut ^