BAP en bref

Fermer Pourquoi BAP ?

BAP dans la presse

Fermer BAP dans la presse

Rejoignez-nous

Vous souhaitez mieux nous connaître ?

Des propositions à formuler ?

Des suggestions à nous faire ?

Vous souhaitez réagir ?

Nous contacter
Adhérez
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Recherche



Actualité


En tant que citoyenne davantage engagée dans la vie de la cité depuis quelques mois, j’ai assisté hier soir à ma première séance du Conseil Municipal sous la mandature Soulier.

Je ne peux que déplorer les postures politiciennes qui ont été adoptées par les uns et les autres.

En effet, le départ théâtralisé de l’opposition de la séance (qui est une réaction puérile et contreproductive) n’est finalement que la réponse à une attitude hautaine de la majorité. La démocratie c’est aussi le respect de la parole de chacun, fut-elle différente de son appartenance politique.

Et que dire du débat d’hier soir sur les économies à réaliser qui était une véritable caricature des mesures à prendre. Qui peut croire une seule seconde que baisser la température d’un degré dans les bâtiments municipaux va réduire le coût de fonctionnement, le maire lui-même avouant que toutes ces économies de bout de chandelle ne suffiront pas.

Ceci d’autant plus que ce que la majorité municipale enlève d’une main, sous prétexte de rationaliser les coûts, va être réinjecté dans d’autres projets qui lui semblent bien plus importants, tel que l’autonomie financière des conseils de quartier.

Tout supprimer ne résoudra rien. Au contraire, ce sont les gens qui ont le plus besoin des services à la population proposés par la commune qui seront impactés les premiers.

En tout cas, il est temps que l’on cesse de prendre les Brivistes en otage de ces petits jeux politiciens car leur vie quotidienne et leurs attentes sont bien loin du théâtre de marionnettes auquel l’on a assisté hier soir.

 

La Montagne - L'opposition claque la porte du conseil municipal



AGENDA
Réseaux sociaux
^ Haut ^